Travaux à l’orphelinat

20170612_155745
20170618_074921
IMG_4989
DSC_0981bis
DSC_0989bis
IMG_4733
IMG_7124
DSC_1009bis

Au cours de notre séjour au Népal nous avons réalisé quelques travaux à l’orphelinat, voici leur présentation.

-Aplanissement de la cour et chemin :

L’orphelinat présente une cour où les enfants peuvent s’amuser. Lors de notre arrivée, une partie du terrain était encombrée de nombreuses pierres. Nous avons décidé de les enlever afin d’agrandir l’espace utilisable de la cour et puis nous avons arraché les mauvaises herbes qui traînaient.

Cependant, la surface dégagée n’était pas au même niveau que le reste du terrain, nous avons alors aplani le terrain pour qu’il soit praticable. Les enfants nous ont par ailleurs beaucoup aidés à effectuer cette tâche. Nous avons également essayé d’enlever le maximum de grosses pierres enfouies pour éviter que les enfants se fassent mal quand ils jouent au foot.

DSC_0943
DSC_0942

Mr Bishnu nous a également demandé de faire un chemin entre l’entrée et la maison avec des galets ; nous avons décidé d’en peindre certains et de les disposer d’une façon agréable à l’œil.

-Cages de foot :

La passion des garçons de l’orphelinat pour le foot nous a donné l’envie de réaliser ces deux cages.

Nous avons choisi de les construire en bambou, il a donc fallu en acheter à Pokhara.

Le transport n’a pas été de tout repos de Pokhara à Hemja ; on a dû également acheter une perceuse que nous  laisserons à l’orphelinat et d’autres outils de bricolages (vis, écarts …) Transport des bambous et de la poubelle sur un taxi

Une fois en possession de tous les matériaux, nous avons dû couper les bambous aux différentes tailles voulues pour faire les cages, puis nous les avons assemblées à l’aide des écarts et des vis.

DSC_0947

La plus grande interrogation était de savoir si les cages étaient suffisamment solides et droites.

DSC_0969bis

Finalement, après plusieurs jours à travailler dessus, nous sommes arrivés à un résultat convenable.

20170620_153553
20170622_120759

-Traitement des déchets :

Il faut tout d’abord savoir qu’au Népal, le service de traitement des déchets n’est pas très répandu.
Il peut être difficile de trouver une poubelle et beaucoup de foyers brûlent leurs déchets. Un singe venant se servir dans les ordures

L’orphelinat procédait de même en jetant ses déchets sur une parcelle de la cour, puis en les brûlant. De plus,  les singes venaient régulièrement se servir, amenant leur lot de désordre. C’est pour ces deux raisons que nous leur avons acheté à Pokhara une grande poubelle pour qu’ils puissent y déposer leurs déchets.

Retrait des déchets
Sacs pleins d'ordures, fruit d'un laborieux travail

Puisque le monastère (situé devant l’orphelinat) dans lequel nous logions traitait bien ses déchets, c’est-à-dire qu’un camion passait pour les récupérer, nous avons mis en relation l’orphelinat avec le monastère pour qu’ils s’organisent ensemble.

De plus, nous avons décidé de leur construire un compost en briques pour réduire leur production de déchets.

Briques utilisées
Fondations du compost

Pour cela, nous nous sommes équipés en briques, ciment, et truelles. Il  a fallu également trouver un moyen de le fermer afin d’éviter que les singes viennent récupérer les déchets. Les travaux avancent…

Après de longues heures passées à y réfléchir, nous avons finalement opté pour une solution à base de tôle qu’on peut soulever. Cela clôturait notre construction du compost.

20170629_071929

-Fresque :

Le mur séparant l’orphelinat du monastère était d’une couleur grisâtre et était recouvert de mousses, peu agréables à l’œil.

Nous avons alors émis l’idée de réaliser une fresque colorée sur ce mur, de façon à le rendre plus joyeux.

L’idée de base était de dessiner des monuments du monde comme la tour Eiffel ou le Colisée.

Petit aperçu de la fresque
Petit aperçu de la fresque

Mr Bishnu nous a également demandé de représenter des personnages comme un guitariste ou une danseuse.

Le guitariste demandé par Mr Bishnu
Tout comme l'amateur de taekwondo

Finalement, nous nous somme laissés guidés par notre inspiration et par les suggestions des enfants pour la suite de la fresque.

Pour ce qui est du fond, nous avons décidé de représenter des chaînes de montagnes (dont le Mont Annapurna visible de l’orphelinat) et le ciel dans la partie supérieure du mur ainsi que des vallées et forêts dans la partie inférieure.

IMG_5119
Le Mont Annapurna derrière le Colisée

Pour le ciel, nous avons réalisé un dégradé de bleu sur tout le mur allant d’un bleu très clair jusqu’à un bleu-violet nocturne.

Ce travail se distingue en plusieurs étapes différentes :

Nous avons donc dans un premier temps poncé ledit mur, puis appliqué un fond blanc. Les filles en train de repasser le mur

Ensuite, nous avons commencé à dessiner les contours sur le mur à l’aide de briques, et les avons  repassés ensuite en noir. Après, on peut mettre les couleurs ! Les premiers croquis Contours repassés On met les couleurs

Une fois que nous avions réalisé tous les dessins que nous voulions, nous nous sommes attaqué au fond.

Nos plus grandes craintes étaient que la peinture ne tienne pas face à la pluie ( nous étions en période de mousson) mais il n’y a heureusement pas eu de problème. La fresque finale

Quelques zooms sur la fresque :

IMG_5123
IMG_5117
IMG_5111
IMG_5108
IMG_5105
IMG_5102

Les enfants se sont également essayé à la peinture en peignant les autres murs et murets de l’orphelinat ! Voici quelques photos de leurs travaux :

APEK : Association pour les enfants de Kathmandu ( ancien nom de l'association UTSH) AWAC est l'acronyme de l'association népalaise
Une famille népalaise
IMG_3447
IMG_7248

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.